The Subprime Crisis and the Emergence of Blockchain as a Solution

The global subprime financial crisis that erupted in 2008 was one of the most significant events in recent economic history. It revealed deep flaws in the traditional financial system and generated widespread mistrust towards financial institutions. However, this crisis also served as a catalyst for the emergence of a revolutionary technology known as blockchain.

The subprime crisis was essentially caused by risky mortgage lending practices, where lenders provided loans to insolvent or unreliable borrowers. These loans were then bundled into complex financial products and sold on international markets. When the housing bubble burst and borrowers began to default, these toxic products contaminated the entire financial system, leading to a global economic crisis.

The subprime crisis exposed major issues related to trust, transparency, and centralization in the financial system. Traditional financial institutions such as banks and regulatory bodies were heavily criticized for their role in spreading the crisis and their lack of accountability. In this context, the invention of blockchain became an innovative response to these fundamental problems.

Transparency and Decentralization: Key Characteristics of Blockchain

Blockchain is a distributed ledger technology that enables transparent storage and verification of digital transactions. It operates based on a decentralized network of participants, called nodes, which validate and record transactions in blocks. Each block is then added to a chain of blocks, forming an immutable and transparent history of all transactions.

One of the most important features of blockchain is its transparency. All transactions recorded on the blockchain are visible to all participants, creating a high level of trust and accountability. In the context of the subprime crisis, this would have allowed tracking and verification of every step in mortgage transactions, providing better protection against fraudulent practices.

Furthermore, the decentralization offered by blockchain technology would have also reduced excessive reliance on traditional financial institutions. In the current financial system, banks play a central role in transaction verification and record-keeping. This creates a concentration of power and exposes the system to systemic risks.

Blockchain, on the other hand, eliminates the need for a centralized trusted third party. Each node in the network participates in transaction verification, making the system more resistant to attacks and manipulations. Additionally, blockchain technology uses advanced cryptographic algorithms to secure transactions, enhancing trust and protecting data against security breaches.

In this context, the use of blockchain enables the establishment of a more transparent, reliable, and resilient financial system, simplifying and accelerating the transaction settlement process. Currently, financial transactions often involve multiple intermediaries, lengthy processing times, and high costs. Thanks to the decentralized nature of blockchain, transactions could be conducted directly between the involved parties without intermediaries, reducing associated delays and costs.

However, this technology has also paved the way for the development of other products and services that reveal its immense utility in many use cases, within a more secure, transparent, and fair financial framework.

The Pitfalls of Speculation in Cryptocurrencies

Nevertheless, humanity, never learning from its mistakes, has committed the same ones with the development of cryptocurrencies, NFTs (Non-Fungible Tokens), and the Metaverse, leading to concerning speculation and straying away from the initial vision of blockchain.

Firstly, cryptocurrencies quickly deviated from their initial purpose. Originally designed to be secure and decentralized means of payment, they swiftly became perceived as instruments for quick and lucrative speculation. This trend was exacerbated by the rise of get-rich-quick culture and narratives about "crypto millionaires," attracting more and more participants. Investors began to view cryptocurrencies as tools for achieving rapid and substantial gains, leading to a wave of speculative investments that disconnected price fluctuations from the actual underlying asset value. This volatility questioned the practical utility of cryptocurrencies as a medium of exchange or store of value.

Moreover, hyper-speculation resulted in the creation of numerous fraudulent Initial Coin Offerings (ICOs). Projects without solid foundations managed to raise enormous sums of money from gullible investors before vanishing into well-orchestrated scams. This exploitation of the cryptocurrency craze raised concerns about market integrity and tarnished the technology.

NFTs: Unbridled Speculation and Distortion of Artistic Value

Parallel to this, NFTs emerged, offering the possibility to tokenize anything (and everything in an overly speculative fashion), starting with digital artworks, digital objects, and other unique assets. However, NFTs quickly became overwhelmed by unbridled speculation. Digital artworks devoid of artistic value, except for pretension, were sold at exorbitant prices, without ever reflecting their true artistic worth. This speculative bubble created a distortion in the evaluation of NFTs, highlighting the imbalance between perceived value and the actual value of digital assets.

In reality, due to opportunism, convenience, ignorance, or incompetence, NFTs are described, defined, and sold as digital artworks (and received as such by the general public): nothing could be further from the truth! The NFT is merely a certificate of registration for an operation, an interaction with the blockchain.

Subsequently, the spotlight shifted to the Metaverse—a connected virtual universe where users can interact, create, and trade—which attracted increasing attention and became the subject of fantasies until the moment its poor visual quality (it's only in its early stages...) dampened hopes. Now, the focus is shifting to artificial intelligence, for whom the entire financial system holds great promise.

The Hype Cycle and the FOMO Effect in New Technologies

Here, we need to briefly mention the work of the American agency Gartner, which theorized the "hype cycle," an imperfect study but one that highlights the accelerator effect on the development of new technologies and the Fear of Missing Out (FOMO) effect. This effect drives all actors to jump on any project, overvalue them, and finance or invest in anything without proper discernment regarding the people behind them or the actual value of the product.

This opens the door to all kinds of abuses, scams, and the proliferation of worthless projects, saturating the market until discernment surfaces, triggered by the first grain of sand that disrupts the machinery. This realization leads to a return to reality, the application of filters, and the market collapses when the true value and scope of projects are truly understood.

This is what happened with Terra Luna, whose fall and bankruptcy initiated the downward curve. The crypto world realizes that these platforms, giants with feet of clay, valued at tens of billions, are managed by ill-intentioned individuals (FTX and Alameda Affairs). It becomes apparent that tens of millions of coins are backed by... nothing (even if they are called "stable" because they are backed by fiat money) and serve no purpose other than being purely speculative financial products.

Similarly, in the case of collectibles such as punks, kitties, sulking monkeys, or whales, they had and still have no real value except to fuel hyper-speculation, which led to their success and downfall, serving only a few: the graphic design studio, the trading platform, and the select few at the forefront of the project who initially benefited. We are very close to the fraudulent pyramid scheme.

The Need to Rediscover the Original Vision of Blockchain

It is crucial to rediscover the original vision and promote responsible use. What is happening in the markets today is the best thing that can happen to them: uninteresting, fraudulent, and poorly designed projects are being eliminated. The market is becoming healthier and self-regulating, eventually stabilizing and restarting on a much smoother but certain upward trend.

This means that serious projects have more room to establish themselves, secure funding, and endure...

Indeed, this sector represents the major industrial revolution of the early 21st century, and the disruptions it will bring are not yet fully appreciated.

Real and Innovative Uses of NFTs in Various Sectors

NFTs (Non-Fungible Tokens) are a concrete example of the utility and innovation they bring to different sectors and in some very specific cases:

Intellectual Property Registration: By using NFTs, creators can associate their physical or digital creations with unique tokens on the blockchain. Each NFT has a unique identifier and a set of metadata that records important information such as the creator's name, creation date, technical information, and intellectual property rights. This information is securely stored on the blockchain, ensuring the authenticity and immutability of intellectual property. As a result, NFTs represent a revolutionary innovation and also offer a promising alternative to trademark and design registrations.

Certification and Authentication: NFTs can be used to certify the authenticity and provenance of physical products. They can be associated with artworks, jewelry, luxury items, thus guaranteeing their authenticity and traceability. Product-related information can be recorded in the NFT, providing verifiable proof of its authenticity.

Digital Content and Media: NFTs can be used to sell and distribute exclusive digital content such as books, novels, press articles, videos, photos, or blog posts. Creators can monetize their content by transforming it into NFTs and allowing users to purchase licenses for access or ownership of these NFTs. Therefore, all forms of artistic expression can be involved.

Art and Collectibles: NFTs enable artists to create and sell unique digital artworks or editions (or even sell their physical creations in a decentralized manner). This is about genuine art and not opportunistic graphic design studio productions that have seen the advantage they could gain from speculative frenzy and built an offering based on a product designed and sold for its financial return rather than its artistic qualities. Each NFT represents a specific piece of art or a share of a piece and can be bought, sold, or traded on specialized platforms. Artists can benefit from verifiable ownership of their creations and receive royalties with each subsequent transaction.

Music and Copyright: NFTs truly allow artists to sell and manage their music rights transparently and regain control over their creations, which is often lacking when dealing with rights management institutions. NFTs can represent songs, albums, or samples, with integrated smart contracts to ensure fair and transparent compensation for artists when their music is used or sold.

Ticketing: NFTs are a fantastic and cost-effective tool for managing event or venue ticketing:

  • Authentication and Verifiable Ownership: NFTs use blockchain technology to guarantee the authenticity and ownership of tickets. Each NFT is unique and can be verified as authentic, helping to prevent ticket counterfeiting.
    • Traceability and Transparency: Through the blockchain, NFT-related transactions can be transparently and immutably recorded. This allows for the complete history of ticket transactions, including issuance, resale, and transfer, to be tracked. It becomes easier to detect fraudulent or illegal activities.
      • Reduced Fraud and Scalping: NFTs can help reduce fraud related to ticket resale. Since each NFT is associated with a unique identifier on the blockchain, it becomes more difficult for scalpers to engage in abusive sales or resell tickets at excessive prices. Organizers can also implement mechanisms to limit NFT resale at specific prices, ensuring greater fairness for buyers.
        • Accessibility and Transferability: NFTs facilitate the transfer of tickets between holders. A simple ownership transfer on the blockchain grants the new holder the associated ticket rights. This can simplify the ticket transfer process among friends, family members, or any interested parties.
          • Secondary Market: NFTs can be traded on secondary market platforms, opening new opportunities for organizers and ticket holders. Holders can resell their NFT tickets to other interested individuals, creating additional demand for sold-out events.
            • Additional Monetization Opportunities: NFTs allow ticket holders to access exclusive benefits or additional content. For example, organizers can offer special bonuses, artist meet-ups, or unique digital souvenirs to NFT ticket holders. This creates a more engaging experience and can incentivize more people to purchase tickets. Additionally, NFTs can be designed to manage a fanbase or customer base.

              Communication and Promotion: NFTs can be used as communication and promotional tools for brands, businesses, artists, or events. They can be given as gifts, used as coupons, or rewards for loyal customers, thus enhancing engagement and loyalty. NFTs can also serve as proof of participation or support for a specific cause or campaign. These NFTs can grant access to exclusive benefits such as virtual meet-ups with artists, VIP tickets to events, or limited-edition merchandise. They can serve as a gateway to exclusive content for fanbase members, providing access to music tracks, videos, digital artworks, or other types of content reserved for NFT holders.

              Crowdfunding (Web3 Version): NFTs enable a new form of decentralized crowdfunding. Project creators can issue tokens, NFTs representing shares or rights in their project, allowing investors to purchase these NFTs and participate in the project's potential future profits. This opens new opportunities for funding innovative projects and promotes community engagement. The blockchain and its advantages provide a clear legal framework that sets the legal relationship between the platform, project backers, and future investors, whose status will be determined by the nature of the offered benefits (revenue = investor, no benefits = patronage with tax advantages, benefits = sponsorship with tax advantages).

              Video Games and Virtual Items: NFTs are used in video games to represent unique virtual items such as skins, weapons, or characters. Players can buy, sell, or trade these items, giving them true ownership and the ability to use them in different games or platforms.

              By incorporating these use cases of NFTs, it becomes evident that these unique digital tokens offer unprecedented opportunities for creators, artists, businesses, and users. NFTs enable the tokenization of assets, the creation of new economic models, traceability, and verifiable ownership, while fostering innovation and interaction in various domains. As the crypto market readjusts and focuses on truly useful projects, NFTs continue to evolve and demonstrate their value in the ever-changing digital economy.

              French translation

              L'essor spéculatif et les NFTs : un dévoiement de la vision initiale de la blockchain et des produits et services qu'elle permet

              La crise des subprimes et l'émergence de la blockchain comme solution

              La crise financière mondiale des subprimes, qui a éclaté en 2008, a été l'un des événements les plus marquants de l'histoire économique récente. Elle a révélé les failles profondes du système financier traditionnel et a engendré un sentiment de méfiance généralisée envers les institutions financières. Cependant, cette crise a également été un catalyseur pour l'émergence d'une technologie révolutionnaire connue sous le nom de blockchain.

              La crise des subprimes était essentiellement due à la pratique de prêts hypothécaires risqués, où les prêteurs accordaient des prêts à des emprunteurs insolvables ou peu fiables. Ces prêts étaient ensuite regroupés en produits financiers complexes et revendus sur les marchés internationaux. Lorsque la bulle immobilière a éclaté et que les emprunteurs ont commencé à faire défaut, ces produits toxiques ont contaminé l'ensemble du système financier, entraînant une crise économique mondiale.

              La crise des subprimes a révélé des problèmes majeurs liés à la confiance, à la transparence et à la centralisation du système financier. Les institutions financières traditionnelles, telles que les banques et les organismes de réglementation, étaient largement critiquées pour leur rôle dans la propagation de la crise et pour leur manque de responsabilité. Dans ce contexte, l'invention de la blockchain est devenue une réponse innovante à ces problèmes fondamentaux.

              • Transparence et décentralisation : les caractéristiques clés de la blockchain

                La blockchain est ainsi une technologie de registre distribué qui permet de stocker et de vérifier de manière transparente des transactions numériques. Elle fonctionne sur la base d'un réseau décentralisé de participants, appelés nœuds, qui valident et enregistrent les transactions dans des blocs. Chaque bloc est ensuite ajouté à une chaîne de blocs, formant ainsi un historique immuable et transparent de toutes les transactions effectuées.

                L'une des caractéristiques les plus importantes de la blockchain est sa transparence. Toutes les transactions enregistrées sur la blockchain sont visibles par tous les participants, ce qui permet de créer un niveau élevé de confiance et de responsabilité. Dans le contexte de la crise des subprimes, cela aurait permis de suivre et de vérifier chaque étape des transactions hypothécaires, offrant ainsi une meilleure protection contre les pratiques frauduleuses.

                En outre, la décentralisation offerte par la technologie blockchain aurait également permis de réduire la dépendance excessive envers les institutions financières traditionnelles. Dans le système financier actuel, les banques jouent un rôle central dans la vérification des transactions et la tenue des registres. Cela crée une concentration de pouvoir et expose le système à des risques systémiques.

                La blockchain, en revanche, élimine le besoin d'un tiers de confiance centralisé. Chaque nœud du réseau participe à la vérification des transactions, ce qui rend le système plus résistant aux attaques et aux manipulations. De plus, la technologie blockchain utilise des algorithmes cryptographiques avancés pour sécuriser les transactions, ce qui renforce la confiance et protège les données contre les atteintes à la sécurité.

                Dans le contexte, l'utilisation de la blockchain permet d'établir un système financier plus transparent, fiable et résistant et de simplifier et d'accélérer le processus de règlement des transactions. Actuellement, les transactions financières impliquent souvent plusieurs intermédiaires, des délais de traitement prolongés et des coûts élevés. Grâce à la nature décentralisée de la blockchain, les transactions pourraient être effectuées directement entre les parties concernées, sans intermédiaire, ce qui réduirait les délais et les coûts associés.

                Mais cette technologie a également ouvert la voie au développement d'autres produits et services révélant l'immense utilité qu'elle a dans de nombreux cas d'usage et ce, dans un cadre financier plus sécurisé, transparent et équitable.

                1. Les dérives de la spéculation dans les cryptomonnaies

                  Pour autant, l'homme n'apprenant jamais de ses erreurs a commis les mêmes avec le développement des cryptomonnaies, des NFTs (Non-Fungible Tokens) et du Métavers dont l'histoire a pris une tournure préoccupante, s'éloignant de la vision initiale de la blockchain et conduisant à une spéculation effrénée.

                  En effet, en premier lieu, les cryptomonnaies se sont rapidement éloignées de leur objectif initial. Initialement conçues pour être des moyens de paiement sécurisés et décentralisés, elles ont rapidement été vues comme des instruments de spéculation rapide et lucrative. Cette tendance a été exacerbée par la montée en puissance de la culture de l'enrichissement rapide et des discours sur les "crypto-millionnaires" qui ont attiré de plus en plus de participants. Les investisseurs ont commencé à percevoir les cryptomonnaies comme des instruments pour réaliser des gains rapides et importants, attirant ainsi une vague d'investissements spéculatifs, déconnectant ainsi les variations de prix de la valeur réelle des actifs sous-jacents. Cette volatilité a remis en question l'utilité pratique des cryptomonnaies en tant que moyen d'échange ou de réserve de valeur.

                  De plus, l'hyper spéculation a conduit à la création de nombreuses ICO (Initial Coin Offering) frauduleuses. Des projets sans fondement solide ont réussi à lever d'énormes sommes d'argent auprès d'investisseurs crédules, avant de disparaître dans des escroqueries bien orchestrées. Cette exploitation de l'engouement pour les cryptomonnaies a suscité des inquiétudes quant à l'intégrité du marché et a entaché la technologie.

                  • Les NFTs : spéculation effrénée et distorsion de la valeur artistique

                    En parallèle, les NFTs ont fait leur apparition, offrant la possibilité de tokeniser tout (et n'importe quoi dans une version hyperspéculative) à commencer par des œuvres d'art, des objets numériques et d'autres actifs uniques. Cependant, les NFTs ont rapidement été également submergés par une spéculation effrénée. Des œuvres d'art numériques qui n'avaient rien d'artistique, sinon la prétention, et tenaient plus de l'actif financier ont été vendues à des prix exorbitants, sans jamais correspondre à leur valeur artistique réelle. Cette bulle spéculative a créé une distorsion dans l'évaluation des NFTs, mettant en évidence le déséquilibre entre la valeur perçue et la valeur réelle des actifs numériques.

                    En réalité, par opportunisme, facilité, ignorance ou incompétence, les NFTS sont décrit, défini, vendu comme un objet artistique numérique (et reçus comme tels par le grand public): rien n'est plus faux…! Le NFT n'est qu'un certificat d'enregistrement d'une opération, d'une interaction avec la blockchain.

                    Puis, ce fut ensuite le tour du Métavers - un univers virtuel interconnecté où les utilisateurs peuvent interagir, créer et commercer - d'attirer une attention croissante, objet de tous les fantasmes jusqu'au moment où la piètre qualité visuelle (il ne s'agit seulement que des débuts…) a douché les espoirs et maintenant c'est à celui de l'intelligence artificielle pour qui l'ensemble du système financier a les yeux de Chimène.

                    • La courbe de la "hype" et l'effet FOMO dans les nouvelles technologies

                      C'est là qu'il faut évoquer très brièvement les travaux de l’agence américaine Gartner qui a théorisé la courbe de la "hype", étude imparfaite mais qui a le mérite de mettre en évidence l'effet accélérateur au développement de nouvelles technologies et l'effet FOMO (Fear of missing out, la peur de rater une opportunité) qui amène l'ensemble des acteurs à se jeter sur le moindre projet, à les survaloriser et à financer, à investir dans tout et n'importe quoi sans véritable discernement sur les personnes qui les portent ou sur l'intérêt réel du produit.

                      C'est alors la porte ouverte aux abus en tous genres, aux escroqueries, à la multiplication de projets sans intérêt, une saturation du marché jusqu'au moment où le discernement fait surface, provoqué par le 1er grain de sable venant gripper la mécanique : prise de conscience, retour à la réalité, application des filtres et le marché s'écroule quand on se rend réellement compte du véritable intérêt, de la portée des projets.

                      C'est ce qu'il s'est passé avec Terra Luna dont la chute et la faillite ont initié la courbe descendante, le monde de la crypto réalise que ces plateformes, colosses aux pieds d'argile, valorisées plusieurs dizaines de milliards, sont gérées par des personnes malintentionnées (Affaires FTX et Alameda). On réalise que des dizaines de millions de coins sont en réalité adossés à… du vide (même s'ils sont dits "stables" car adossés à des fiat money) et ne sont d'aucune autre utilité que d'être un produit financier uniquement spéculatif.

                      De même, s'agissant des collectibles, ces collections de punks, de kitties, de singes qui tirent la tronche, de baleines, etc., n'avaient et n'ont toujours aucun intérêt si ce n'est d'alimenter une hyper spéculation, ce qui a fait leur réussite et leur perte, et qui ne servait que quelques-uns : le studio de graphisme, la plateforme de trading et les happy few en tête du projet, qui en ont profité au départ. Nous sommes très proche du système d'escroquerie d'une pyramide de Ponzi.

                      • Le besoin de retrouver la vision originale de la blockchain

                        Il importe alors de retrouver la vision originale et promouvoir une utilisation responsable ; Et ce qu'il se passe aujourd'hui sur les marchés est la meilleure des choses qui puisse leur arriver : les projets inintéressants, frauduleux, mal conçus sont éliminés ; le marché s'assainit et se régule pour finir par se stabiliser et redémarrer sur une pente ascendante beaucoup plus douce mais certaine.

                        Cela signifie que les projets sérieux ont plus de place pour s'installer, se financer et durer…

                        En effet, ce secteur constitue la révolution industrielle majeure de ce début de 21ème siècle et les bouleversements qu'elle va entraîner ne sont pas encore appréciés à leur juste valeur.

                        • Les utilisations réelles et innovantes des NFTs dans divers secteurs

                          Les NFTs (Non-Fungible Tokens) pour en revenir à eux sont un exemple concret de cette utilité et de l'innovation qu'ils apportent à différents secteurs et dans quelques cas très concrets :

                          Enregistrement de la propriété intellectuelle : En utilisant les NFTs, les créateurs peuvent associer leurs créations qu'elles soient physique ou numérique à des jetons uniques sur la blockchain. Chaque NFT est doté d'un identifiant unique et d'un ensemble de métadonnées qui enregistrent des informations importantes telles que le nom du créateur, la date de création, les informations techniques et les droits de propriété intellectuelle. Cette information est stockée de manière sécurisée sur la blockchain, garantissant ainsi l'authenticité et l'inaltérabilité de la propriété intellectuelle et, par extension, les NFTs constituent une innovation révolutionnaire et offrent également une alternative prometteuse au dépôt de marques et de dessins et modèles.

                          Certification et authentification : Les NFTs peuvent servir à certifier l'authenticité et la provenance des produits physiques. Ils peuvent être associés à des œuvres d'art, des bijoux, des articles de luxe, garantissant ainsi leur authenticité et leur traçabilité. Les informations liées au produit peuvent être enregistrées dans le NFT, offrant une preuve vérifiable de son authenticité.

                          Contenu numérique et médias : Les NFTs peuvent être utilisés pour vendre et distribuer du contenu numérique exclusif tels que des livres, romans, articles de presse, des vidéos, des photos ou des articles de blog. Les créateurs peuvent monétiser leur contenu en le transformant en NFTs et en permettant aux utilisateurs d'acheter des licences d'accès ou de propriété sur ces NFTs, et par extension, comme il est indiqué ci-près toutes les formes d'expression artistique sont concernées.

                          Art et collection : Les NFTs permettent aux artistes de créer et de vendre des œuvres d'art numériques uniques ou en multiples (ou même de vendre de façon décentralisée leur créations physiques). Et il s'agit de parler vraiment d'art et non des productions de studios de graphisme opportunistes qui ont vu l'avantage qu'ils pouvaient tirer de la folie spéculative et construisant une offre à partir d'un produit conçu et vendu en fonction de son rendement financier et non en raison de ses qualités artistiques. Chaque NFT représente une pièce d'art spécifique ou une part d'une pièce et peut être acheté, vendu ou échangé sur des plateformes spécialisées. Les artistes peuvent bénéficier de la propriété vérifiable de leurs créations et recevoir des redevances à chaque transaction ultérieure.

                          Musique et droits d'auteur : Les NFTs permettent réellement aux artistes de vendre et de gérer leurs droits musicaux de manière transparente et de reprendre le contrôle de leurs créations contre des institutions de gestion des droits qui bien souvent ne remplissent pas correctement leur rôle. Les NFTs peuvent représenter des chansons, des albums ou des samples, avec des smart contracts intégrés pour assurer une rémunération équitable et transparente des artistes lorsque leur musique est utilisée ou vendue.

                          Billetterie : Les NFTs sont un outil fantastique et aux coûts inégalables pour gérer une billetterie d'événements ou de lieux :

                          • Authentification et propriété vérifiable : Les NFTs utilisent la technologie de la blockchain pour garantir l'authenticité et la propriété des billets. Chaque NFT est unique et peut être vérifié comme étant authentique, ce qui aide à prévenir la contrefaçon des billets ;
                            • Traçabilité et transparence : Grâce à la blockchain, les transactions liées aux NFTs peuvent être enregistrées de manière transparente et immuable. Cela permet de suivre l'historique complet des transactions des billets, y compris leur émission, leur revente et leur transfert. Il devient ainsi plus facile de détecter les activités frauduleuses ou illégales ;
                              • Réduction des fraudes et des reventes abusives : Les NFTs peuvent contribuer à réduire les fraudes liées à la revente de billets. Étant donné que chaque NFT est associé à un identifiant unique sur la blockchain, il devient plus difficile pour les revendeurs d'effectuer des ventes abusives ou de revendre les billets à des prix excessifs. Les organisateurs peuvent également mettre en place des mécanismes pour limiter la revente des NFTs à des prix spécifiques, assurant ainsi une plus grande équité pour les acheteurs ;
                                • Accessibilité et transférabilité : Les NFTs facilitent le transfert des billets entre les détenteurs. Il suffit d'un transfert de propriété sur la blockchain pour que le nouveau détenteur obtienne les droits associés au billet. Cela peut simplifier le processus de transfert des billets entre amis, membres de la famille ou toute autre personne intéressée.
                                  • Marché secondaire : Les NFTs peuvent être échangés sur des plateformes de marché secondaire, ce qui ouvre de nouvelles opportunités pour les organisateurs et les détenteurs de billets. Les détenteurs peuvent revendre leurs billets NFTs à d'autres personnes intéressées, ce qui peut créer une demande supplémentaire pour les événements à guichets ;
                                    • Possibilités de monétisation supplémentaires : Les NFTs permettent aux détenteurs de billets d'accéder à des avantages exclusifs ou à du contenu supplémentaire. Par exemple, les organisateurs peuvent offrir des bonus spéciaux, des rencontres avec des artistes ou des souvenirs numériques uniques aux détenteurs de NFTs. Cela crée une expérience plus engageante et peut inciter davantage de personnes à acheter des billets, et partant de cet avantage, le NFT peut également être conçu pour gérer une fanbase ou une clientèle.

                                      Objet de communication et de promotion pour une entreprise ou gérer une clientèle ou une fanbase : Les NFTs peuvent être utilisés comme outils de communication et de promotion pour les marques, les entreprises, les artistes ou les événements. Ils peuvent être offerts en cadeau, utilisés comme coupons ou récompenses pour les clients fidèles, renforçant ainsi l'engagement et la fidélité. Les NFTs peuvent également servir de preuve de participation ou de soutien à une cause ou à une campagne spécifique. Ces NFTs peuvent donner accès à des avantages exclusifs tels que des rencontres virtuelles avec des artistes, des billets VIP pour des événements ou des produits dérivés limités. Ils peuvent servir de porte d'entrée à du contenu exclusif pour les membres de la fanbase donnant, par exemple, accès à des morceaux de musique, des vidéos, des œuvres d'art numériques ou d'autres types de contenu réservés aux détenteurs de ces NFTs.

                                      Financement participatif (version Web3 du crowdfunding): Les NFTs permettent une nouvelle forme de financement participatif décentralisé. Les créateurs de projets peuvent émettre des tokens, NFTs représentant des parts ou des droits dans leur projet, permettant aux investisseurs d'acheter ces NFTs et de participer aux bénéfices potentiels futurs du projet. Cela ouvre de nouvelles opportunités pour le financement de projets innovants et favorise l'engagement de la communauté. La blockchain et ses avantages apportent la garantie d'un cadre juridique clair fixant la relation juridique entre la plateforme, le porteur de projet et le futur investisseur dont le statut sera réglé par la nature des contreparties offertes (revenus = investisseur, aucune contrepartie = mécénat mais avantage fiscal, contreparties = sponsoring avec avantage fiscal)

                                      Jeux vidéo et objets virtuels : Les NFTs sont utilisés dans les jeux vidéo pour représenter des objets virtuels uniques tels que des skins, des armes ou des personnages. Les joueurs peuvent acheter, vendre ou échanger ces objets, leur donnant une véritable propriété et la possibilité de les utiliser dans différents jeux ou plateformes.

                                      En intégrant ces cas d'utilisation des NFTs, il devient évident que ces jetons numériques uniques offrent des opportunités sans précédent pour les créateurs, les artistes, les entreprises et les utilisateurs. Les NFTs permettent la tokenisation d'actifs, la création de nouveaux modèles économiques, la traçabilité et la propriété vérifiable, tout en favorisant l'innovation et l'interaction dans divers domaines. Alors que le marché crypto se réajuste et se recentre sur des projets véritablement utiles, les NFTs continuent de se développer et de démontrer leur valeur dans l'économie numérique en constante évolution.

                                      Frédéric Steimer - Divenci